Communiqué de presse


La deuxième exposition de Susumu Shingu à la galerie Jaeger Bucher inclut une dizaine de sculptures du vent réalisées pour l'intérieur, accompagnées d'oeuvres sur papier. L'exposition présente également en avant-première le diorama de Breathing Earth, village autosuffisant vivant à partir des énergies naturelles du vent, de l'eau et du soleil, au sein duquel Shingu met à profit toutes les connaissances qu'il a acquises sur ces phénomènes naturels depuis près de 40 ans.


Une exposition itinérante de Breathing Earth sera réalisée à travers le monde avant le choix définitif de son site d'accueil. Plusieurs lieux au sein de la planète seront choisis en fonction de la diversité et de la beauté de leur site. Un film de 33 mn intitulé Susumu Shingu réalisé pour cette exposition par le réalisateur allemand Thomas Riedlsheimer (auteur du célèbre Rivers and Tides sur le travail d'Andy Goldsworthy) constitue l'occasion d'entendre l'artiste parler de son travail et de ses recherches tout en dévoilant ses sculptures en pleine nature.


  Susumu Shingu, Planet of Wind and Water
  Galerie Jaeger Bucher
  16.05 - 26.09.2009

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Susumu Shingu, Planet of Wind and Water

Exposition du 16 mai au 26 septembre 2009. Galerie Jaeger Bucher, 5 & 7 rue de Saintonge - 75003 Paris. Tél.: +33 (0)1 42 72 60 42. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 19h.


Né en 1937 à Osaka, Susumu Shingu, dont le nom est à lui seul évocateur du vent, conçoit des sculptures animées dont les mouvements sont générés par les flux et les forces constitutifs de la nature comme le vent, l'eau, le soleil et la gravité. Si ses études sur le mouvement sont basées tout autant sur l'observation précise du corps humain et de ses fonctions (ses dessins font penser à des dessins anatomiques) que sur celle des éléments présents dans la nature - notamment la dynamique de l'eau et de l'air - elles font également appel à une technologie savante avec un usage scientifique de matériaux très actuels.

Shingu a créé et disséminé dans le monde plusieurs centaines de sculptures de vent et d'eau, toutes mobiles, dansantes, polyphoniques, ludiques, parfois cerfs-volants, oiseaux, fleurs, arbres nuages... Ses sculptures font à la fois écho à l'infinie beauté des formes foisonnantes présentes sur notre planète, qu'elles soient végétales, animales ou humaines, et pointent immanquablement l'espace que nous sommes en voie de découvrir par l'évocation de formes d'astres comme pour nous rappeler constamment que nous ne sommes pas seuls dans l'univers !


Par sa profonde connaissance de la nature, Susumu Shingu parvient à s'accorder avec ce qu'il considère comme les deux rythmes fondamentaux de la vie : celui, puissant et mystérieux, pénétrant et imprévisible, grandiose et inexprimable, de la nature qui nous entoure, et celui qui se meut et qui respire, qui varie selon notre développement intérieur et les stimulations du monde extérieur, qui nous anime au plus profond de notre esprit mais que nous perdons, distraits et stressés par la vie moderne et citadine.


"Richard Serra nous a montré jusqu'où peut aller la monumentalité, Anselm Kiefer nous montre la déchéance d'un monde, Susumu Shingu nous offre un message de mouvement, un souffle d'espoir pour l'humanité", souligne Véronique Jaeger.


Susumu Shingu a fait voyager précédemment, entre 2000 et 2001 la Caravane au vent, projet exceptionnel de 21 sculptures installées dans six lieux isolés de la planète caractéristiques de leur état pur. L’artiste contribue régulièrement à d’autres disciplines artistiques avec des architectes de renom comme Tadao Ando ou Renzo Piano et des créateurs comme Issey Miyake.

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (S)