Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (S)

C’est au créateur de la Villa Cheminée à Cordemais d’investir de son humour provocateur et décapant la HAB Galerie. Cette première exposition personnelle de l’artiste japonais en France s’intéresse à la manière dont Taturo Atzu, alias Tatzu Nishi et autres noms, joue avec nos conventions en reliant des notions habituellement opposées : le public et le privé, le beau et le laid, le bon goût et le mauvais, le sérieux et le caustique. Dans ce jeu avec les codes, l’artiste a décidé, tout au long de sa carrière, de changer de nom, passant de Tazro Niscino à Tatzu Nishi puis Tatsurou Bashi avant de revenir au second, puis maintenant Taturo Atzu. C’est ainsi qu’on peut parler d’une “exposition personnelle collective”, sans doute premier “solo group show” de l’histoire de l’art !


Commissariat : David Moinard, programmateur artistique du Voyage à Nantes



Artiste japonais né en 1960, Taturo Atzu aime par-dessus tout l’espace public. À peine sorti de l’école des beaux-arts de Düsseldorf et déçu du peu de visiteurs de sa première exposition en galerie, il fait le choix audacieux de limiter ses interventions dans es lieux dédiés à l’art en leur préférant l’espace public comme territoire d’expression. Confronter son œuvre au regard de tout un chacun, inscrire la création artistique dans le quotidien, tels sont les enjeux majeurs de sa recherche.


L’art pour Taturo Atzu est le seul moyen pour l’homme pour révéler l’invisible. Il permet de poser un regard décalé sur le monde, de mettre à jour ce qui y est caché, d’ouvrir le champ des possibles. C’est en cela, nous dit-il, qu’il est essentiel pour l’homme.


Avec l’esprit joueur et facétieux qui le caractérise, l’artiste détourne de leur fonction des objets ou monuments de l’espace public : un lampadaire municipal retourné à 180° devient le plafonnier d’une cuisine, une baraque de chantier reliée à une grue devient un restaurant aérien, un angelot perché au chevet de la cathédrale de Bâle se retrouve sur la table basse d’un living. On se souvient de son intervention à Nantes pour Estuaire 2007 : la fontaine classique de la Place Royale, représentant la Ville sous les traits d’Amphitrite entourée de la Loire et de ses affluents, était devenue l’élément de décor majestueux d’une chambre d’hôtel éphémère !





















Avec cette grande exposition qui lui est consacrée, c’est à une nouvelle expérience inédite que l’artiste s’est confronté. Invité danns un lieu fermé, c’est tout naturellement qu’il y fait rentrer l’espace public. En créant une sorte de jardin public, il use des formes et objets qui sont sa matière première dans tout son parcours : lampadaires, voitures, benne à ordures, toilettes publiques, sculptures, etc.

Les sculptures, installations et photographies qui en résultent sont autant d’œuvres spécialement créées pour l’exposition.


Mais, fidèle à ses habitudes, il n’a pu s’empêcher de sortir du lieu pour aller s’immiscer dans l’exposition que le Musée des beaux-Arts de Nantes-Métropole - auquel il emprunte plusieurs œuvres pour l’exposition à la Hab galerie - consacre à ses collections flamandes et hollandaises au Château des Ducs de Bretagne ainsi qu’au Musée Jules Verne où il confronte son imaginaire à celui de l’écrivain.

Dans ces différents lieux, usant d’une grande liberté de faire et de penser, il rapproche le païen du sacré, l’historique de l’anecdotique. Et c’est justement en jouant avec ces « valeurs » qu’il nous fait prendre conscience de leur sens profond.


Mais au final, doit-on dire l’artiste ou les artistes ? Question insoluble. Jouant toujours avec les codes et les normes, il a en effet décidé de changer de nom tout au long de sa carrière. Aux murs de l’exposition sont affichées ses différentes identités : Tazro Niscino, Tatsurou Bashi, Tatzu Oozu, Tazu Rous, Tatzu Nishi, et enfin Taturo Atzu. C’est ainsi qu’on peut parler d’une « exposition collective individuelle », sans doute le premier « solo group show » de l’histoire de l’art !

  Solo Group Show, Taturo Atzu, Tatzu Nishi, Tatzu Oozu, Tatsouro   Bashi, Tazro Niscino
  Hab Galerie, île de Nantes et autres lieux - 44000 Nantes
  03.07.2015 - 30.08.2015

Communiqué de presse




























































.
















 







Expositions du 3 juillet au 30 août 2015. Hab Galerie, île de Nantes - 44000 Nantes.




Solo Group Show, Hab Galerie, île de Nantes

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés