Communiqué de presse


La Kunsthalle Mulhouse présente l’exposition de Simon Starling, Trois cent cinquante kilogrammes par mètre carré. Simon Starling, artiste conceptuel, est considéré comme l’un des artistes britanniques les plus audacieux de la scène internationale. Son exposition à la Kunsthalle s’articule autour de nouvelles productions qui sont toutes étroitement liées à l’histoire et à l’architecture du bâtiment de la Fonderie. Ancien site industriel, le lieu a été entièrement réhabilité. Depuis 2009, il est occupé par la Kunsthalle mais aussi l’Université de Haute-Alsace et les Archives de la Ville de Mulhouse.


A travers les installations, les performances et les processus qu’il met en place, Simon Starling crée des situations où les objets sont transformés, reconstruits, de la même manière que les situations et les contextes sociaux économiques ou esthétiques se voient remodelés, déplacés ou reliés soudainement les uns aux autres. En traversant les frontières comme les époques, l’artiste impulse des mouvements et des principes de mutation qui parviennent à reconfigurer à la fois l’appréhension de l’histoire et celle de l’expérience quotidienne.


Note d’intention de l’artiste


« Beaucoup de mes oeuvres ont pour origine première une confrontation à des sites industriels divers. Ceci est évidemment dû aux très nombreuses transformations de sites industriels en espaces d’exposition, à cause du déclin industriel en Europe et en Amérique du nord dans les dernières décennies du Xxe siècle, ainsi qu’à l’utilisation de l’art dans le renouveau urbain. La liste est longue de tous les lieux qui ont suscité mon intérêt renouvelé pour la question du travail, de sa valeur, de l’importance de l’artisanat, etc. Mon oeuvre essaie de poser des questions telles que : Quel rapport avons-nous à la fabrication de nos objets quotidiens ? D’où viennent les matières premières pour les fabriquer ? De grandes questions générales mais que je relie toujours à un ensemble de paramètres spécifiques, locaux, voire idiosyncrasiques.


Lorsque j’ai appris que la Kunsthalle de Mulhouse avait été une fonderie très productive, j’ai tout de suite commencé à réfléchir à un projet. J’ai trouvé intéressant de ramener le lieu actuel, un espace d’exposition, à son usage originel de fonderie. Ce télescopage du passé et du présent est visible dans les altérations qu’a subi la Fonderie afin de la transformer, entre autres, en espace d’exposition. J’ai été frappé par le fait que les nouveaux planchers ne supportent que des charges relativement légères, et je me suis demandé à quoi ressemblerait une lourde machine fabriquée dans la fonderie selon les nouvelles normes de construction. »
































 







© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 24 mai au 26 août 2012. La Kunsthalle Mulhouse, La Fonderie, 16 rue de la Fonderie - 68093 Mulhouse Cedex. Tél.: +33 (0)3 69 77 66 47. Ouverture du mercredi au dimanche de 12h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 20h.

Voir aussi sur ArtCatalyse International : http://www.artcatalyse.net/simon-starling-superflex-ephemeropterae-tba21-augarten-vienne.html

  Simon Starling, Trois cent cinquante kilogrammes par m²
  La Kunsthalle, Strasbourg
  24.05 - 26.08.2012

Simon Starling, Trois cent cinquante kilogrammes par mètre²

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (S)