Jacqueline Salmon, Les racines des légumes
  Domaine de Chaumont-sur-Loire
  02.04 - 16.10.2009

Communiqué de presse


Telles des natures mortes, les photographies de Jacqueline Salmon exaltent les beautés insoupçonnées de légumes rares ou quotidiens, et l'on peut en découvrir, du 2 avril au 16 octobre 2009, un grand nombre dans les galeries des Ecuries du château de Chaumont-sur-Loire.


Le titre de cette exposition est inspiré du recueil de pensées Propos sur la racine des légumes de Hong Zicheng, philosophe de la dynastie Ming. La série photographique Les racines des légumes est signée de Jacqueline Salmon et Robert F. Hammerstiel.


"J'avais demandé à Robert d'être mon assistant dans ce travail qu'il fallait faire à la chambre 4 x 5 inches, et que je ne pouvais pas réaliser seule, et il avait accepté. Très vite il a fallu être deux pour réfléchir, deux pour prendre des décisions, indéniablement ce que l'on faisait ensemble ne ressemblait pas exactement à ce que j'aurais fait seule et j'ai décidé de signer avec lui. Les légumes sont cultivés à la Ferme des Bioux à Buellas près de Bourg en Bresse. Ses légumes m'avaient époustouflée un jour sur un marché de l'Ain, alors que j'avais commencé à travailler au potager du roi à Versailles où ils étaient décevants. En déplaçant géographiquement mon travail j'ai perdu son financement! Et ni le livre ni l'exposition n'ont jamais existé. Ce travail a duré plus de deux années car il nous manquait des espèces, et une amitié s'est installée avec le maraîcher et sa famille. Nous décidions parfois ensemble des variétés manquantes. Il nous avertissait lorsque les poireaux, les choux, les aubergines arrivaient à maturité. Il fallait alors arriver à Buellas, parcourir les champs, choisir les légumes, les déterrer, les transporter dans un studio improvisé sous le hangar à l'abri du soleil direct qui les aurait fanés en quelques minutes.

Robert aurait voulu un éclairage artificiel pour éviter les teintes de la lumière du jour, bleue le matin, orangée le soir. Mais avec la chaleur des éclairages la plante prenait instantanément un air souffrant. Il a fallu se résoudre à ne pas maîtriser la coloration du sol de béton qui servait de fond. Robert avait construit un échafaudage de caisses de pommes de terre sur lequel il grimpait, la chambre était ainsi suspendue au-dessus du sol soigneusement balayé sur lequel je disposais la plante. Il fallait alors lui redonner di volume avec tout un jeu de petites épingles, boules, cubes, branchettes, puis nettoyer les racines avec un pinceau, retirer toute la terre à sec, pour que les radicelles ne se collent pas les unes aux autres et qu'aucune goutte d'eau ne vienne tacher le sol."


Jacqueline Salmon




© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Jacqueline Salmon, Les racines des légumes

Dans ce travail qui présente d'innombrables photographies réparties dans plusieurs petites salles, l'importance des racines va en grandissant galerie après galerie, et c'est à ces photographies ainsi qu'à d'autres, cette fois pour leur "texture" et palette de couleurs que s'est portée notre préférence.

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (S)