Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (S)

  Gilles Saussier, Site Specific
  Frac Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen

  14.05 - 24.09.2015

Communiqué de presse


Engagé en faveur de la photographie, le Frac Haute-Normandie possède un fonds de plus de 500 oeuvres et y consacre régulièrement des expositions monographiques. Cette année, la monographie est dédiée à Gilles Saussier dont le Frac possède un ensemble de photographies. Après avoir été quelques années photo-reporter à l’agence Gamma et avoir été primé au World Press Photo en 1989 pour son reportage sur la révolution Roumaine, Gilles Saussier a rompu avec le photo-journalisme pour se consacrer à une réflexion et une pratique conceptuelle et anthropologique de la photographie.


























































.
















 







Exposition du 14 mai au 24 septembre 2015. Trafic Fonds régional d’art contemporain Haute-Normandie, 3 place des Martyrs-de-la-Résistance - 76300 Sotteville-lès-Rouen. Tél. : +33 (0)2 35 72 27 51. Entrée libre du mercredi au dimanche de 13h30 à 18h30. Fermé les jours fériés.

 





Stefan Sehler, texte de Frédéric Bonnet

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Aujourd’hui, le travail de Gilles Saussier ne paraît plus dans la presse mais il a donné lieu à plusieurs publications de catalogues et de livres d’artistes, notamment Studio Shakhari Bazar et Le tableau de chasse aux éditions Le Point du Jour.


Son travail a également été exposé au Kunstmuseum de Bâle en 2005, à la dOCUMENTA 11 de Cassel en 2002, au centre d’art le Point du Jour à Cherbourg en 2008 et au Centre Photographique d’Île-de-France en 2013. Il a été lauréat de la Villa Médicis hors-les-murs en 1996 et enseigne depuis 2013 à l’École Nationale Supérieure de la Photographie (ENSP-Arles).







À gauche : Gilles Saussier, Travanti ou Pierre de rivière, Jardin de la maison Balanesco, Târgu-Jiu, Roumanie B Mineur (2013).


Ci-dessus : Gilles Saussier, Utopie, dos d’un paysan sans terre Noakhali, Bangladesh, Living in the fringe (1996)


Remettant en question les principes fondateurs du reportage, comme le fameux « instant décisif » d’Henri Cartier-Bresson, il privilégie une pratique sur un temps long et invente des dispositifs capables de dire la durée, l’histoire des personnes
qu’il rencontre et retrouve.