Communiqué de presse


A La Sucrière, lieu patrimonial de Lyon en constante évolution, la nouvelle direction artistique souhaite conserver l’identité architecturale du bâtiment lors des événements et des expositions. Chiharu Shiota, contactée en février 2011 a su d’emblée intégrer le concept fort de l’œuvre dans l’architecture. Ainsi, les visiteurs pourront déambuler dans cet espace ouvert de près de 2000 m² où art et architecture iront de pair.


Pour ce premier événement culturel produit par la Sucrière, l’artiste réalise une installation monumentale sur une surface de 1700m² totalement intégrée dans l’architecture du bâtiment. Seize robes blanches, suspendues au plafond dans un réseau de corde noire qui nécessiteront environ 1000 mètres de coton satin et 600 kilomètres de laine. Chaque robe est réalisée par le créateur Mongi Guibane.


Note d'intention de Chiharu Shiota, octobre 2011


"Pour mon exposition à La Sucrière à Lyon, j’ai imaginé un projet spécifique à l’architecture et l’identité même du bâtiment en utilisant le plafond et les piliers comme structures d’environnement immersif. Seize robes blanches seront suspendues au plafond, entre les piliers, dans tout l'espace. Les robes semblent accrochées individuellement mais sont toutes reliées par un seul tissu blanc. Un fil noir entoure les robes, dans un tissage autour des piliers, créant une atmosphère dense. Les visiteurs peuvent marcher autour de l'installation et à l'intérieur de celle-ci, naviguer dans l'espace créé par les tissages.

 

La robe est une seconde peau.

Il arrive parfois que cette seconde peau nous décrive mieux que notre peau elle-même. La robe « seconde peau » est en nous. Je pense que tout est à l'intérieur du corps – famille, peuple, nation et religion... Cette relation est intrinsèque, parfois confortable, mais aussi contraignante et paralysante. À l'aide de fils qui entourent la robe « seconde peau », je fais un environnement qui décrit ces relations. Le tissage obscurcit la vue du spectateur, et les robes deviennent plus difficiles à voir. Les visiteurs sont complètement immergés dans l’installation, ils naviguent à l’intérieur de la relation entre la robe et les tissages et ils marchent dans un labyrinthe. Cette expérience vise à démontrer la complexité d’être, en confrontant les visiteurs à eux-mêmes et au travail mené dans cette installation. Espace, temps, gravité et pensée humaine forment une relation. Toutes ces relations sont représentées dans mon exposition."






























 







Chiharu Shiota, Chlesweg-Holsteinischen Kunstvereins dans la Kunsthalle de Kiel / Stear way. Photo: Sunhi Mang

Chiharu Shiota, Chlesweg-Holsteinischen Kunstvereins dans la Kunsthalle de Kiel / Stear way. Photo: Sunhi Mang

Chiharu Shiota, croquis de l'installation à La Sucrière © Chiharu Shiota Chiharu Shiota, Unconscious Anxiety, 2009, Shiseido Gallery, Tokyo. Photo : Sunhi Mang

A gauche : Chiharu Shiota, croquis de l'installation à La Sucrière © Chiharu Shiota

A droite : Chiharu Shiota, Unconscious Anxiety, 2009, Shiseido Gallery, Tokyo. Photo : Sunhi Mang

Artiste japonaise établie à Berlin depuis 1996, Chiharu Shiota est connue pour créer des environnements poétiques, monumentaux et délicats. Son travail se caractérise par un mélange de performances artistiques et d'installations spectaculaires pour lesquelles elle utilise de vieux objets (lits, pianos...) délaissés par leurs propriétaires, autour desquels elle tisse un véritable réseau complexe et impénétrable, généralement en cordelette noire, mais parfois aussi rouge. Elle explore ainsi les relations entre passé et présent. La simplicité des matériaux rend d'autant plus fort l'impact des oeuvres.

  Chiharu Shiota, Labyrinth of Memory
   La Sucrière, Lyon
  04.05- 31.07.2012
 

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Exposition du 4 mai au 31 juillet 2012. La  Sucrière, 49-50 quai Rambaud - 69002 Lyon. Ouverture du mercredi au dimanche et les jours fériés de 11h à 18h.

Chiharu Shiota, State of Being (Children's dress), 2012, robe, peinture, métal et fil noir, 90 x 90 x 35 cm. Photo © Marika Prévosto, Art Paris 2012

Haunch of Venison invite Chiharu Shiota en parallèle du 17 mai au 16 juin 2012 à New York. Cette exposition personnelle dévoilera une installation monumentale, réalisée entièrement avec des cadres de fenêtres trouvés à Berlin-Est. Seront également présentées quelques œuvres de moindres dimensions, des vitrines où d’anciens objets personnels trouvés par l’artiste sont emprisonnés dans des réseaux de fil noir.

Voir l'article traduit sur ArtCatalyse International  concernant cette exposition : http://www.artcatalyse.net/chiharu-shiota-chez-haunch-of-venison.html

Chiharu Shiota, Labyrinth of Memory à La Sucrière, Lyon Chiharu Shiota, State of Being (Children's dress), 2012, robe, peinture, métal et fil noir, 90 x 90 x 35 cm. Photo © Marika Prévosto, Art Paris 2012

Archives expositions personnelles France

Archives expositions personnelles (S)